Paroisses de Saint-Maur-des-Fossés

Cliquez ici pour voir le découpage des paroisses de St Maur
ou survolez une église et cliquez pour accéder au site
Carte des paroisses de Saint Maur

Saint Nicolas Sainte Marie-aux-Fleurs ND du Rosaire Saint François de Sales Saint Hilaire

Les paroisses du quartier de Saint-Maur-Créteil

Eglise Saint Nicolas    Voir le plan
Place d’Armes
94100 St Maur-des-Fossés
Tél : 01 48 83 46 61

St Nicolas petitSNicolasPartages

St Nicolas 30
St Nicolas en 1930

Historique
L’église Saint Nicolas est à l’origine une simple chapelle dépendant de la puissante abbaye bénédictine toute proche (fondée en 639 au lieu dit le Fossé).
C’est un édifice du XI° siècle (probablement), fort simple, dédiée au patron des mariniers (ce qui s’explique par le rôle important de la Marne comme voie d’eau).
Au XIII° siècle, en raison du développement de l’habitat proche de l’abbaye, Guillaume d’Auvergne, évêque de Paris (1228-1249), érige la chapelle en paroisse pour les habitants du village de Saint-Maur.
L’agrandissement oriental (chœur et collatéral sud de trois travées de style gothique rayonnant) est lié à cet évènement. Il est attribué à Nicolas, abbé de 1238 à 1246.
La nouvelle paroisse restera desservie par les moines de l’abbaye jusqu’à la sécularisation de celle-ci au XVI° siècle.
L’église subira quelques transformations au cours des deux derniers siècles :
1827 : suppression d’une galerie à arcatures prolongeant le porche d’entrée sur le flanc sud de l’église afin de donner un bas-côté à la nef.
1890 : réfection énergique (et modification du couronnement du clocher dont le caractère roman est maintenu.
1931 ; réfection totale de la nef couverte en berceau d’une voûte au dessus de laquelle se trouve une remarquable charpente du XIII° siècle (cette opération de sécurité a enlevé tout caractère à cette nef dont les parties les plus anciennes étaient considérées comme romanes.

Eglise Sainte Marie-aux-Fleurs   Voir le plan
20, rue d’Alsace-Lorraine
94100 St Maur-des-Fossés
Tél : 01 42 83 79 39

Quelques images

StMaur-SteMarie-aux-fleurs

DSC04855Historique
Sainte-Marie-aux-Fleurs, chapelle récente, date de 1937 : elle fut construite à la suite de pétitions de la population toujours croissante, réclamant une chapelle de soutien pour la paroisse Saint-Nicolas; ces pétitions aboutirent grâce à l’opiniâtreté d’une femme au grand coeur, Madame Mathieu Lolliot. Il fut donc fait appel à Monseigneur Verdier, cardinal archevêque de Paris, qui en accepta la construction dans son programme des Chantiers du Cardinal : ce fut le 95° chantier.
Le 25 avril 1937, eurent lieu la pose et la bénédiction de la première pierre par Monseigneur Touze, délégué du cardinal Verdier.Le 10 octobre 1937, la construction étant achevée, une première messe y fut célébrée par monsieur l’abbé Dorgevel, curé de Saint-Nicolas, en présence d’Auguste Marin, maire de Saint-Maur-des-Fossés et de nombreuses personnalités tant civiles que religieuses.
L’édifice, œuvre de l’architecte Henri Vidal, est une parfaite réussite de l’alliance d’un art simple – style de la fin des années 30 – et des symboles de foi des premiers chrétiens que l’on retrouve sur les pierres de la façade. Y figurent le symbole PAX, le poisson, l’épi de blé, l’ancre du pêcheur, le bâton du pèlerin, le chandelier à sept branches… A gauche de la façade une Vierge à l’Enfant, dont la robe est décorée de fleurs, donne son nom à l’église : Sainte-Marie-aux-Fleurs.
DSC04861Pourquoi Sainte-Marie-aux-Fleurs ? Ce vocable fut adopté lors d’une rencontre entre l’archevêque de Florence et Monseigneur Verdier, où il fut décidé une sorte de jumelage entre la cathédrale de Florence, Santa-Maria-dei-Fiori, et une église du diocèse de Paris ; ce fut la nôtre !
De 1937 à 1946, Sainte-Marie-aux-Fleurs fut desservie par des vicaires de Saint-Nicolas. En 1946, la chapelle devenait indépendante après décision du cardinal Suhard et l’église eut son premeir administrateur : Monsieur l’abbé Georges Le Meur. Désormais, on y faisait le catéchisme et on y célébrait les baptêmes, communions solennelles et confirmations.
Le 22 mars 1959, Sainte-Marie-aux-Fleurs devint paroisse. Le premier curé fut Monsieur l’abbé Robert Lebossé. On y célébra donc aussi les mariages et les obsèques, mais bien des vieux paroissiens parlent encore de « la chapelle » au lieu de « l’église » Sainte-Marie-aux-Fleurs.
Depuis 1966 la paroisse Sainte-Marie-aux-Fleurs est rattachée au diocèse de Créteil.